L'agriculture dans le département du Cher

 

Les régions agricoles et les principales ressources.

Le département du Cher se situe au sud-est de la région Centre avec une superficie de 7235 km² et une population de 311 250 habitants (INSEEInstitut national de la statistique et des études économiques 2010). Une des particularités du Cher est la concentration de la population autour de zones urbaines (Bourges, Vierzon, St-Amand-Montrond) et, à l’inverse, le reste du département est marqué par son caractère rural. La Surface Agricole Utile du Cher s’élève à 423 300 ha (60 % de la superficie totale) alors que la surface en bois et forêt est de 180 000 ha.

Le Cher formait autrefois avec l’Indre, la province du Berry ; il est délimité à l’est par la Loire et, bien que l’altitude la plus haute soit de 504 m (le Magnoux à Préveranges), la diversité de reliefs, l’influence climatique (semi-continental) ainsi que les cours d’eau qui sillonnent le département, permettent de distinguer différentes régions naturelles.

Carte des régions agricoles du département du Cher

L’agriculture s’adaptant à son environnement, chacune de ces régions naturelles est marquée par une orientation agricole :

La Champagne Berrichonne : région de grandes cultures (cultures céréalières et oléagineuses) et de vignobles (Quincy et Reuilly  );

La Sologne : région avec une faible population agricole et qui privilégie les ressources forestières et cynégétiques ;

Le Pays Fort et le Val de Loire : régions des vignobles de Sancerre et de Menetou-Salon. C’est une zone de polyculture-élevage marquée par la production du crottin de Chavignol .

La Vallée de Germigny : région de grandes cultures et élevage (principalement bovins allaitants- Charolais) soutenue par le marché aux bestiaux de Sancoins ;

Le Boischaut et la Marche : régions d’élevage avec des bovins allaitant (Charolais) et des ovins (Berrichon du Cher). Le marché au cadran de Châteaumeillant permet de conforter cette orientation agricole et s’approvisionne dans  les départements du Cher, de l’Indre, de la Creuse et de l’Allier.

Bien que l’agriculture ne représente que 6% des actifs dans le Cher, elle occupe une place importante . 

 La surface moyenne des exploitations est de 115 ha, soit le double de la moyenne nationale et 21 ha de plus que la moyenne de la région Centre. La surface moyenne des exploitations professionnelles s’élève à 147 ha. On observe une diminution du nombre d’exploitations (3 806 exploitations en 2010 contre 5138 en 2000 ; Agreste) qui s’accompagne d’une tendance à l’extension des grandes exploitations : 10% des exploitations (les plus grandes) mettent en valeur 31 % de la SAU du département.

Les principales ressources de l’agriculture du Cher :

Les grandes cultures

Culture
Les céréales (blé tendre, orge, maïs) constituent l’essentiel de la production. Les oléagineux occupent également une part importante, le Cher se place au 3ème rang des départements producteurs de colza. 285 000 ha sont consacrés à la production de céréales et oléoprotéagineux. La production de lentille verte du Berry a été relancée et bénéficie d’une plus-value intéressante avec un Label Rouge depuis 1996.

L’élevage de bovins allaitants

Bovins allaitants
C’est le premier atelier d’élevage du Cher. Il est rattaché au bassin Charolais et comptabilise 64 500 vaches allaitantes.  L’élevage bovin allaitant valorise l’essentiel des 122 700 ha de surface en herbe. L’essentiel des exploitations sont des élevages naisseurs qui commercialisent leurs animaux pour qu’ils soient engraissés (exportation vers l’Italie, l’Espagne etc …).

L’atelier bovins laits

Bovins laits
Concentrée dans le nord-est et le sud du département, cette activité est génératrice d’emplois avec notamment la présence de deux entreprises de transformation (Triballat et Fromagerie d’Orval) ; La production de 43.7 Millions de litre est réalisée par 7000 vaches laitières dans 120 exploitations.

L’élevage laitier caprin

Crottin Chavignol
Valençay
Il participe fortement à l’image du Cher et son tourisme avec trois appellations d’Origine Protégée (AOP Crottin de Chavignol, Selles-sur-Cher et Valençay). La production est de 15.7 Millions de litres réalisée par 25 000 chèvres dans 130 élevages.

Les vignobles

Vignobles
Les Cinq AOP (Sancerre, Menetou-Salon, Quincy, Reuilly, Châteaumeillant) bénéficient d’une bonne notoriété et sont commercialisées pour moitié à l’exportation. Le vignoble s’étend sur 4000 ha pour une production de 235 000 hl.

L’arboriculture

Verger
Le verger du Cher s’étend sur 800 ha, essentiellement des pommiers dans la région de ST MARTIN d’AUXIGNY. Cette surface se stabilise après un lent déclin face à la forte concurrence internationale. Ce secteur participe à l’économie du département grâce à un important recrutement d’emplois saisonniers. La production s’élève à 33 000 T commercialisées en grande partie par deux organisations de producteurs (Fruits du Berry, La Martinoise).

Les élevages hors sol

Poules

Ils sont peu présents, malgré la présence du groupe GLON SANDERS. Le groupe volailler détient un abattoir de dindes dans le département (Blancafort)

123.17 M € ont été versés au titre de la campagne PACPolitique Agricole Commune ou Porter A Connaissance (document d'urbanisme) 2012 pour 3009 déclarants. Ainsi, bien que l’agriculture du Cher soit riche en productions diverses et de qualité, elle reste très dépendante des aides communautaires.

Questions-réponses de la semaine

Questions-réponses

La DDT vous informe

- Calamité agricole sécheresse 2016
- Déclarations PACPolitique Agricole Commune ou Porter A Connaissance (document d'urbanisme) 2017


Comices agricoles 2017

Vailly-sur-Sauldre - 11, 12 et 13 août 2017

Sancergues - 14 et 15 août 2017

Châteaumeillant - 2, 3 et 4 septembre 2017


FEADER publicité

FEADER publicité

Pour les investissements appelant un co-financement européen, vous serez soumis à une obligation de publicité sur votre bâtiment principal.

Télécharger le modèle de panneau d'affichage  (format pdf - 273 Ko)