Tranquilité séniors

 
Tranquilité séniors
seniors

La France doit faire face au défi du vieillissement de sa population : les personnes âgées sont de plus en plus nombreuses et vivent de plus en plus longtemps : en 2000 les plus de 75 ans étaient au nombre de 4,3 millions ; ils ont dépassé les 5,5 millions en 2010. Dans le Cher, en 2000 les plus de 75 ans étaient au nombre de 28 860 ; ils ont dépassé les 34 291 en 2010, soit 11 % de la population totale.

Par ailleurs, si on évalue globalement  à 12,6 millions aujourd’hui, le nombre des plus de 60 ans, on prévoit qu’ils seraient  aux alentours de 18,4 millions en 2025 en France et 105 504 dans le Cher.

Cette évolution démographique majeure fait apparaître de nouvelles vulnérabilités qui doivent être prises en compte par les politiques de sécurité. En effet, plus faibles physiquement, voire plus isolées socialement que la moyenne de la population, les personnes âgées sont aussi des proies plus faciles pour certains délinquants : alors qu’elles ne représentent que 20 % de la population , elles sont victimes des deux tiers des vols par ruse et de près d’un tiers (29%) des cambriolages d’habitations principales ou secondaires. Dans notre département, en 2009, 9324 faits de délinquance ont été recensés dont 1166 victimes de plus de 65 ans. En 2008, 9895 faits sont dénombrés. 13.26 % des victimes (soit 1312) ont plus de 65 ans. En 2010, pour les cinq premiers mois de l’année  sur 3549 faits de délinquance, on dénombre 290 victimes de + 65 ans soit 8,17%.

Les personnes âgées se révèlent très sensibles au sentiment d’insécurité.

C’est pourquoi avec le souci constant de préserver la cohésion sociale et de garantir la sécurité « partout et pour tous » l’opération tranquillité séniors est mise en place sur l’ensemble du territoire national.

Ce dispositif global est spécifiquement dédié à la préservation de la tranquillité des séniors.

Il repose sur 4 principes :

-  la connaissance des besoins pour intervenir efficacement en faveur des séniors,

- le partenariat entre tous les acteurs,

- la prévention pour anticiper et réduire les risques,

- la protection par l’action résolue des forces de l’ordre.

 Le dispositif combine des actions déjà mises en œuvre par la police et la gendarmerie nationales avec des modes opératoires innovants et implique tous les partenaires locaux mais aussi les citoyens volontaires dont les missions seront orientées en direction des personnes âgées. En outre, il est complété par une opération de communication dont les documents permettent de porter à la connaissance d’un maximum de personnes, les bons réflexes, les gestes simples et les postures de bon sens à mettre en œuvre au quotidien.

 Le recensement des personnes concernées

} Les maires s’appuient sur les registres communaux du « plan canicule », établis sur la base du volontariat et peuvent croiser leurs données avec d’autres registres existants  tels que le fichier des listes électorales, le fichier  des allocataires pour l’autonomie (APA).

} Toute personne âgée isolée peut, sur la base du volontariat, se signaler aux services sociaux, aux services de police ou de gendarmerie. Une attention particulière leur sera portée.

Les acteurs

 Les acteurs du plan d’action

 } Les maires, placés au cœur du dispositif de prévention de la délinquance par la loi du 5 mars 2007, sont concernés par les actions mises en œuvre dans le cadre de ce plan au niveau de la commune, tant sur le plan diagnostic que sur celui des réponses apportées.

 } Les professionnels qui travaillent au quotidien avec les personnes âgées (assistantes sociales, aides ménagères, auxiliaires de vies, infirmiers, médecins etc …) dans le respect de leurs règles respectives de déontologie professionnelle, constituent une véritable solidarité de voisinage

 } Les forces de l’ordre travaillent en collaboration et en complémentarité avec les polices municipales.

 } L’appui des brigades de protection de la famille (BFP), mises en place tant en zone police qu’en zone gendarmerie et qui intègrent des personnels formés à la prise en charge de publics vulnérables, est intensifié.

 } Les correspondants sociaux dans les commissariats de Bourges et Vierzon ont été sensibilisés

 } Le dispositif du citoyen volontaire de la police nationale, qui a pour objet de faire participer bénévolement des citoyens à des missions d’aide et de soutien, trouve pleinement sa place dans ce plan d’actions. De par leur enracinement dans les quartiers, leur expérience, leur motivation, ces volontaires dont des acteurs privilégiés pour, d’une part détecter les personnes isolées et vulnérables et, d’autre part mettre en place des actions afin d’assurer la sécurité des plus fragiles et maintenir avec eux le lien social (prises de contact, actions de conseil, de sensibilisation, de prévention). Les citoyens volontaires pourront intervenir directement auprès des séniors et signaler les cas qui le nécessitent aux services sociaux.

Les actions

Les actions mises en œuvre pour préserver la sécurité des personnes âgées

 L’opération « tranquilité séniors » mise en œuvre dès ce 1er juillet

A partir du recensement réalisé, l’opération « tranquillité séniors » consiste à organiser des actions de protection de proximité :

 } Les forces de sécurité s’assurent de la qualité et de la régularité des contacts qu’ont avec ce public, les organismes sociaux, les services publics ou les associations qui sont à leur contact au quotidien, afin de systématiser le signalement des situations anormales ou d’isolement marqué susceptibles de poser un problème de sécurité.

 } Les forces de l’ordre assurent une surveillance d’un territoire particulier, en tant que de besoin, par des rondes et patrouilles lorsque des circonstances particulières le justifient (multiplication des agressions et des cambriolages, ou signalement de la présence d’escrocs dans un quartier). Cette surveillance a pour but, non seulement de dissuader les malfaiteurs, mais également de prévenir toute aggravation de la situation et de détecter tout signe inquiétant (accumulation de courriers, volets clos, porte non verrouillée…).

 } En appui et complément des actions menées par les collectivités, organismes et associations, les services de police et de gendarmerie peuvent prendre des contacts individualisés sur la base de signalements particuliers, tout spécialement lorsque des problèmes de sécurité se posent ou peuvent se poser.

 } En cas de besoin, la prise de plainte est réalisée au domicile des personnes âgées.

 L’organisation d’une campagne de sensibilisation et de communication autour des « réflexes sécurité » du quotidien

Si une vigilance renforcée des personnes âgées et de tous ceux qui les entourent est de nature à réduire leur vulnérabilité, il convient d’accentuer l’effort en matière de communication et de sensibilisation.

  La campagne de communication vise deux objectifs complémentaires :

- Porter à la connaissance de tous (par la conférence de presse du 8 juillet 2010) les mesures arrêtées

- Sensibiliser les plus âgés aux bonnes pratiques susceptibles de les protéger des actes délictueux.

  Les opérations de sensibilisation concernent deux publics :

  • Les personnes âgées qui doivent être mises en garde contre ceux qui les menacent le plus (escrocs à l’identité, pickpockets, cambrioleurs,…) via des séances d’information et des ateliers animés par des policiers ou des gendarmes au sein des foyers et clubs du 3ème âge,

§  Ceux qui, par leur profession, sont en contact direct et permanent avec les personnes âgées et dont il faut aiguiser la vigilance (services sociaux, postiers, agents EDFÉlectricité de France, associations, élus locaux, policiers municipaux) pour qu’ils soient autant de relais entre les personnes âgées et les forces de sécurité ; ils sont associés aux rencontres d’information et de sensibilisation organisées à l’intention des personnes âgées.

En savoir plus

Les outils de communication

Une affiche invitant les seniors à acquérir les bons réflexes pour leur sécurité et à adopter les gestes simples et les postures de bon sens est placée dans les lieux recevant du public (préfecture, commissariat, brigade de gendarmerie, etc …)

=> Télécharger

> Seniors, pour votre sécurité, ayez les bon réflexes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,45 Mb

Une plaquette invitant les séniors à acquérir les bons réflexes leur est distribuée. Elle leur est  remise en main propre et accompagnée des explications qui conviennent par le réseau des assistantes sociales, aides ménagères et auxiliaires de vie.

Un guide est distribué à ceux qui, par leur profession, sont en contact direct et permanent avec les personnes âgées. Ce guide leur permet d’expliciter les messages de prévention aux seniors.

Les citoyens volontaires 

Le dépliant "Devenez citoyen volontaire de la police nationale"

=> Télécharger

> Devenez citoyen volontaire de la police nationale - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,90 Mb

Conseils aux séniors

le site du ministère